COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La coalition Vire au vert réitère ses attentes en matière d’environnement pour les élections provinciales
48 propositions essentielles à intégrer aux différentes plateformes électorales

Montréal — Québec, 26 août 2022 — Avec le déclenchement des élections québécoises, Vire au vert, une coalition de groupes environnementaux et citoyens, réitère ses attentes en matière d’environnement et fait pression sur les partis afin qu’ils mettent les enjeux environnementaux au cœur de la campagne électorale.

« Les conséquences des changements climatiques et du déclin de la biodiversité se font ressentir dans toutes les sphères de notre quotidien. Quelles solutions concrètes et ambitieuses vont présenter les partis en matière d’atténuation et d’adaptation à la crise climatique et de protection de l’environnement? », demandent les groupes de l’initiative Vire au vert.

48 propositions environnementales

En juin dernier, Vire au vert a demandé aux partis politiques d’intégrer 48 propositions essentielles en matière d’environnement à leur plateforme électorale et d’en débattre au cours de la prochaine campagne. Ces propositions sont regroupées en 7 groupes thématiques :

  1. climat et énergie;
  2. transport et aménagement;
  3. agriculture et alimentation;
  4. biodiversité et milieux naturels;
  5. écofiscalité et économie naturelle;
  6. gestion intégrée de l’eau;
  7. gouvernance environnementale et climatique équitable.

Les demandes du milieu environnemental ne visent pas qu’à répondre à des intérêts strictement environnementaux, mais visent aussi à améliorer l’économie, la santé publique et la résilience face aux enjeux climatiques.

L’importance de débat sur les enjeux climatiques

L’environnement ne peut plus être traité comme un enjeu parallèle : il est transversal aux enjeux économiques, sociétaux, de santé et d’éducation. C’est la raison pour laquelle Vire au vert demande également aux médias d’organiser un débat des chef(fe)s portant exclusivement sur des solutions à la crise environnementale. Rappelons que lors des débats des chef(fe)s de la campagne électorale de 2018, seulement 16 minutes ont été accordées à l’environnement*. La place qui est faite à l’environnement doit augmenter de façon considérable, pour suivre la volonté de la population: près de 17 000 personnes ont signé une pétition pour mettre sur pied ce genre de débat. La population québécoise ale droit de connaître et de comprendre ce que les partis et leurs candidat(e)s comptent présenter comme solutions aux problématiques environnementales.

De même, Vire au vert invite les candidat(e)s à participer à la Semaine des débats Vire au vert qui aura lieu dans plusieurs circonscriptions à travers le Québec du 18 au 25 septembre. Ces débats et entrevues non partisans porteront spécifiquement sur les enjeux environnementaux et les solutions à la crise climatique et de la biodiversité avec les candidat(e)s des circonscriptions provinciales. Déjà une trentaine de groupes sont mobilisés pour organiser ces activités dans leur région.

Le message de la population québécoise est clair : le gouvernement doit faire mieux en matière d’environnement

73% de Québécois(e)s ont affirmé en juin dernier leurs préoccupations grandissantes à l’égard de la crise et de ses impacts sur leur santé et leurs finances. Vire au vert encourage la population à garder à l’œil les plateformes électorales afin de s’assurer qu’elles intègrent bien les priorités environnementales.

Les impacts multidimensionnels de la crise nécessitent des solutions multidimensionnelles. Les partis sont fortement encouragés à s’engager, à rehausser leur ambition, à agir rapidement, avec cohérence et de façon inclusive, au nom de la crise qui menace la société québécoise.

Les élections provinciales de 2022 seront des plus déterminantes pour notre avenir. Le prochain gouvernement aura la responsabilité morale de prioriser la lutte aux changements climatiques et de mettre l’environnement au centre de toutes ses décisions.

– 30 –

À propos de Vire au vert

Vire au vert est une initiative de mobilisation citoyenne qui met les enjeux environnementaux au cœur des élections au Québec. Cette initiative se veut un espace destiné aux citoyens et citoyennes et aux élues et élus pour s’informer et se mobiliser sur les enjeux environnementaux lors des prochaines élections.

Contact médias

  • Équiterre, Mathilde Condrain-Morel, relations médias 514-605-2000 ; mcondrainmorel@equiterre.org
  • Fondation David Suzuki, Charles Bonhomme, spécialiste affaires publiques et communications, 438-883-8348 | cbonhomme@davidsuzuki.org
  • Vivre en Ville, Samuel Pagé-Plouffe, directeur – affaires publiques et gouvernementales, 514-714-6762 | samuel.page-plouffe@vivreenville.org
  • Association québécoise des médecins pour l’environnement (AQME), Patricia Clermont, coordonnatrice, 438-356-2305 | patricia@cape.ca

Liens utiles : Cahier de propositions; https://www.vireauvert.org

Réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Youtube

Notes aux éditeurs :

*Soulignons qu’en 2018, lors du «Face-à-Face Québec 2018» organisé par TVA, aucun segment n’a été dédié au climat et à l’environnement. Il en a été brièvement question dans le segment « Économieet finances publiques », à la toute fin du débat. Lors du même exercice présenté à Radio-Canada, « Le Grand débat des chefs 2018 », seules 16 minutes y ont été consacrées sur les deux heures.

Vire au vert a effectué un Sondage Web (communiqué) auprès de 1 004 Québécois(e)s pouvant s’exprimer en français ou en anglais. Les données ont été collectées du 27 au 29 mai 2022. Les résultats ont été pondérés en fonction du genre, de l’âge, de la langue maternelle, de la région, du niveau de scolarité et de la présence d’enfants dans le ménage afin d’assurer un échantillon représentatif de la population québécoise. La marge d’erreur maximale et présumée sur un échantillon tiré d’un panel est de ± 3,1%, et ce 19 fois sur 20.

Format d’impression